Adhérer
Santé

MORT TRAGIQUE DE PUDDY OVIDI JAMES, DE LA GRANDE DOULEUR AUX MUTIPLES INTERROGATIONS !!!

Puddy Ovidi James (Archives SYNAFOC)‎

Le triste sort de Puddy OVIDI James décédé à la suite d’un arrêt cardiaque pendant une rencontre de football en plein confinement sonne l’alerte.

C’est difficile de perdre un sportif, un footballeur et simplement un membre dans les conditions tragiques et brutales sur un stade. La disparition de Piddy OVIDI James, footballeur et international camerounais des U23 et sociétaire du Tonnerre Kalara Club(TKC) de Yaoundé, survenue le 09 Juin 2020 dernier en plein stade municipal de Mfou au cours d’une rencontre privée opposant une Sélection des joueurs de Yaoundé contre une sélection de joueurs de Mfou, vient raviver une fois de plus l’opportunité de questionner la situation de l’application des mesures de santé publique prescrites par les autorités publiques camerounaises pour freiner la propagation de la pandémie de la Covid-19 au Cameroun et aussi interroger la compréhension des différentes  sensibilisations adressées aux joueurs au sujets du respect des obligations et devoirs contenus dans leur Règlement Intérieur.

Le Syndicat National des Footballeurs Camerounais(SYNAFOC) a été favorable à l’arrêt des compétitions nationales pour privilégier la protection de la santé des footballeurs et les acteurs du système du football.

Comment donc comprendre que les joueurs se retrouvent dans les stades de football pour des rencontres privées ?

Comment comprendre que certains promoteurs privés entreprennent d’organiser des compétitions de football en violation flagrante des dispositions légales en matière de santé publique, ainsi au vu et au su des autorités publiques, sportives et de la sécurité publique.

Certes, l’actualité de certains pays occidentaux et d’ailleurs indique une reprise des activités du football ; cependant, il convient de retenir que les mesures de santé publique varient d’un pays à l’autre et que celles prises par le Cameroun restent en vigueur jusqu’à nouvel avis.

Même si les joueurs veulent retourner au jeu, cela ne peut se faire au détriment de leur propre santé ou simplement des exigences de la santé publique.

Ainsi, les conditions de santé publique et de sécurité s’appliquent aussi bien aux footballeurs, au personnel des clubs et de leurs dirigeants qu’au grand public qui pourraient être touchés par les déplacements ou des rassemblements de masse dans les stades comme dans tout autre lieu.

Le décès de l’international camerounais Piddy Ovidi, vient donc interpeller notre conscience collective sur le respect de la règlementation publique et de discipline, sur le respect des consignes et directives professionnelles qui fondent le corpus identitaire de solidarité et de passion de notre métier, dans un contexte où la progression de la pandémie de la Covid-19 se fait de plus en plus inquiétante au Cameroun.

De ce point de vue, le retour aux entrainements de groupe ou des compétitions officielles ou privées nécessite certainement une prudence des autorités compétentes et des contrôles fiables et valides qui seraient essentiels pour garantir la santé et la sécurité des joueurs, du personnel des clubs et des tiers  dans l’environnement du football qui reste un sport de contact étroit et très intensif.

© FIFPro World Players' Union 2020 - Mentions légales Réalisé par IDIX
Rechercher